L’Eurorégion Nouvelle-Aquitaine – Euskadi – Navarre augmentera de 20% son budget pour les aides destinées aux projets de coopération mis en œuvre par des acteurs des trois territoires, tel qu’il a été déclaré lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 22 mars après-midi au Palais de Navarre et au cours de laquelle il a été question, entre autres thèmes, des orientations budgétaires pour 2019, qui prévoient 1,2 millions de fonds propres pour financer des actions transfrontalières.

Le rendez-vous a rassemblé les présidents des trois territoires : Uxue Barkos, présidente de la Navarre, communauté qui occupe la présidence de l’Eurorégion ;  Iñigo Urkullu, lehendakari du Gouvernement Basque, et Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, accompagnés des membres de l’Assemblée.

 

 

Contenu de l’ordre du jour

 L’assemblée a pris connaissance du bilan des actions réalisées en 2018 et a analysé les prévisions budgétaires pour l’exercice en cours. Elle a aussi approuvé le premier des deux appels à subventions lancés chaque année par l’Eurorégion.

Concrètement, le budget de l’organisation pour 2019 s’élève à 3,5 millions d’euros, dont 1,2 millions sont destinés, comme il a déjà été indiqué, aux fonds propres pour le développement de projets transfrontaliers.

4 axes de travail prioritaires ont été définis. Le premier regroupe toutes les actions qui ont trait à la citoyenneté eurorégionale (plurilinguisme, culture, jeunesse), tandis que le deuxième centre son action sur la promotion de l’économie de la connaissance, l’innovation et la compétitivité des entreprises, ainsi que sur la mobilité universitaire. Les troisième et quatrième axes défendent un territoire durable (mobilité et transport, ressources agricoles, environnement et tourisme) et le renforcement de la gouvernance et de la visibilité de l’Eurorégion, respectivement.

Avec ce cadre d’intervention en toile de fond, le budget se répartit dans les principaux postes suivants. D’une part, les deux appels à subventions annuels, qui totalisent  800.000 euros (100.000 euros de plus qu’en 2018), dont 450.000 euros correspondent à la première ligne de subventions, approuvée aujourd’hui et destinée à des projets en rapport avec la culture, le patrimoine, l’éducation, le sport et le plurilinguisme. Le deuxième appel, de 350.000 euros, sera approuvé au deuxième semestre et sera destiné aux domaines de l’économie, de la recherche et de l’innovation.

D’autre part, les projets de partenariat stratégique recevront une enveloppe de 400.000 euros, qui serviront à financer les alliances transfrontalières déjà existantes ainsi que les nouvelles collaborations éventuelles, alors que les fonds destinés aux bourses d’étudiants universitaires de l’Eurorégion qui augmenteront de 66% et atteindront les 100.000 euros.

Avec ces ressources propres, l’Eurorégion finance annuellement une trentaine de projets de coopération promus par des agents des trois territoires, auxquels viennent s’ajouter trois autres projets financés par des fonds européens à travers le  POCTEFA. Ces projets sont Transfermuga, pour la mobilité transfrontalière, Eskola Futura, qui allie plurilinguisme et développement professionnel du professorat, et Empleo, pour l’emploi transfrontalier. Ces trois projets bénéficient d’une subvention globale de 1 million d’euros et ont reçu en 2018 plusieurs prix européens.

 

 

Veuillez trouver le bilan 2018 de l’Eurorégion suivant ce lien.