DIAGNOSTIC

Méconnaissance des synergies possibles dans les chaînes de valeur sectorielles ; haute qualification de la population ; opportunité pour un positionnement de leadership dans des secteurs comme la fabrication avancée, l’aérospatial, l’automobile, la gastronomie, et le tourisme; important système de soutien à la R+D+I, aux clusters et aux Universités ; absence de configuration comme bassin d’emploi ; importantes contraintes administratives…

DÉFI

Avancer vers une économie de la connaissance et améliorer la compétitivité et l’ouverture à de nouveaux marchés des entreprises, en stimulant la coopération entre celles-ci, ainsi que le système éducatif et l’ensemble des centres de recherche et d’innovation existants dans l’Eurorégion.

  • L’activité économique et les entreprises sont la base qui permet de nourrir la vie des sociétés modernes et de celles dont le bien-être des citoyens dépend. Dans l’espace de l’Eurorégion et par l’effet de la frontière, les entreprises ont vécu le « dos tourné » sans se connaître entre elles et sans savoir s’il existait des possibilités de coopération, de clients ou de fournisseurs potentiels.
  • L’objectif de la Stratégie de Développement Territorial Aquitaine-Euskadi 2014-2020 est donc d’améliorer la connaissance mutuelle et la communication entre les entreprises des deux communautés, ainsi qu’entre tous les acteurs et les facilitateurs de la R+D+I, l’innovation technologique (développement de start-ups transfrontaliers), la formation (FP et Universités) et l’emploi. La stratégie devra en particulier promouvoir des instruments (mobilité éducative, diplômes communs…) et des forums pour la connaissance et la coopération entre les agents impliqués, favoriser l’entreprenariat transfrontalier, mais aussi impulser des synergies qui leur permettent de travailler ensemble, de développer de nouvelles activités ou d’accéder à de nouveaux marchés.
  • Les efforts devront être concentrés essentiellement sur les secteurs clé et stratégiques (déterminés par les stratégies RIS3 des deux régions et d’autres plans sectoriels) où le potentiel de synergies est plus important.